Contents area

Nouvelles valeurs normales du climat pour la période 1991-2020

Date of publication 20 January 2022
Topics Climate
Type Press release

Depuis le début janvier 2022, MétéoSuisse utilise la nouvelle période de référence climatique allant de 1991 à 2020 dans ses analyses, ses rapports et ses produits. Les valeurs moyennes à long terme de cette période servent à caractériser le climat d’une région et à comparer la situation météorologique actuelle au climat attendu. Depuis janvier 2022, les références à la norme se rapportent donc à la période 1991-2020.

Où et comment les valeurs normales du climat sont-elles utilisées ?

MétéoSuisse utilise les normes climatologiques pour décrire le climat d’une région en Suisse et comparer la situation météorologique actuelle à ce climat. Cette comparaison montre par exemple si une période a été plus ou moins pluvieuse, chaude ou ensoleillée que le passé récent permettait de l’anticiper. À notre époque de changement climatique, il est important que la période de référence ne soit pas trop ancienne. La norme est donc adaptée tous les dix ans sur une base uniforme à l’échelle internationale.

Comment la période de référence est-elle choisie?

C’est l’Organisation météorologique mondiale (OMM) qui définit et coordonne la fréquence d’adaptation et la durée de la période de référence. Cette coordination internationale permet de comparer les prévisions climatologiques de différents services météorologiques par-delà les frontières. En raison du changement climatique galopant de ces dernières décennies, l’OMM a proposé de réduire l’intervalle d’adaptation à dix ans au lieu de trente ans initialement. Depuis le 1er janvier 2013, MétéoSuisse applique cette recommandation et utilise systématiquement la période clôturée la plus récente pour classer les observations météorologiques effectives (1981 à 2010, 1991 à 2020). Comme l’OMM l’a conseillé, la période de 1961 à 1990 continue de servir de référence pour étudier l’évolution du climat à long terme.

MétéoSuisse fournit les données météorologiques et climatologiques de base au niveau national et contribue ainsi grandement à la sécurité de la population en Suisse. À travers son travail indépendant, cet Office fédéral en charge de la météo et du climat veille à ce que les prescriptions de l’OMM soient mises en œuvre et à ce que des données climatologiques uniformes et comparables à l’échelle internationale soient compilées.

En quoi l’ancienne période de référence et la nouvelle se distinguent-elles ?

Même si la nouvelle période de référence de 1991 à 2020 ne diffère de l’ancienne période de 1981 à 2010 que de dix ans, elle fait apparaître une hausse de la température moyenne annuelle de 0,4 à 0,5 °C en Suisse (graphique).

Ce réchauffement peut être constaté durant pratiquement toutes les saisons, spécialement aux mois d’avril, juin et août. Pour les précipitations, par contre, il n’y a pas de différences majeures entre les valeurs de références annuelles des deux périodes. Enfin, en ce qui concerne l’ensoleillement, une augmentation de 5 à 10 % en moyenne annuelle a été enregistrée sur le Plateau. En outre, les mois de printemps sont devenus légèrement plus ensoleillés dans toute la Suisse.

Pourquoi une année « normale » peut-elle être l’une des plus chaudes ?

Du fait de l’adoption des nouvelles températures standard, une année sera dorénavant de plus en plus souvent qualifiée de « normale » ou « plus froide que la norme » sur le plan de la température. Cela tient tout simplement à ce que le nouveau point de comparaison est plus chaud et correspond davantage aux températures escomptées à l’heure actuelle. L’utilisation de la période de référence de 1991 à 2020 n’exerce néanmoins aucune influence sur l’analyse du changement climatique.

Quels que soient les nouveaux critères de classement, il est incontestable que le climat local et mondial s’est sensiblement réchauffé depuis quelques décennies. Une année relativement moyenne par rapport à la période de 1991 à 2020 peut donc parfaitement appartenir aux plus chaudes dans la série complète des mesures recueillies depuis 1864, soit environ 160 ans (graphique).

L’année 2021 qui vient de s’achever, qui a été ressentie comme plutôt froide, l’illustre clairement : avec un écart négatif de -0,2 degré au regard de la période de 1991 à 2020 en Suisse, elle a malgré tout été plus chaude que la quasi-totalité des années antérieures à la fin de la décennie 1980.

Où peut-on trouver de plus amples informations?

Les nouvelles valeurs normales de la période de 1991 à 2020, ainsi que d’autres informations sur les périodes de référence, la comparaison entre les normes de 1981 à 2010 et de 1991 à 2020 et le climat de la Suisse, sont disponibles sur le site Internet de MétéoSuisse :

Contact

MétéoSuisse
Climat
klimainformation@meteoschweiz.ch

MétéoSuisse
Communication
media@meteoschweiz.ch
Tél. +41 58 460 97 00