Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse

Communiqués aux médias

04 mai 2011

 

16e congrès de l'Organisation météorologique mondiale

 

Le 16e congrès de l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) se tiendra à Genève du 16 mai au 3 juin 2011. Il sera principalement consacré aux nouveaux services liés aux changements climatiques et à la gestion d'événements extraordinaires comme l'éruption du volcan islandais qui a perturbé le trafic aérien l'année dernière. Le Conseil fédéral a défini les directives pour la délégation suisse.
 
Le Conseil fédéral habilite la délégation suisse à approuver une hausse de 4.5% des contributions obligatoires versées à l'OMM pour les années 2012 à 2015. La Suisse soutiendra par ailleurs l'instauration d'un système international de services climatologiques ("Global Framework for climate services" GFCS) et se portera candidate au siège de secrétariat du GFCS.

De meilleures informations sur le climat pour un avenir meilleur
Lors de la 3e Conférence mondiale sur le climat qui s'était tenue à Genève en 2009, les représentants de plus de 150 Etats s'étaient déclarés favorables à la création d'un système international de services climatologiques destiné à présenter clairement les connaissances scientifiques sur le changement climatique et à les mettre à disposition au niveau international. Dans les pays en développement, notamment, il est important que les politiciens, les autorités et les responsables de la protection contre les catastrophes naturelles comprennent l'évolution du climat local pour pouvoir faire une planification à long terme. Une task force de haut niveau (high level task force) a fait une proposition en la matière qu'elle présentera au congrès de l'OMM pour approbation.

Une des premières mesures que prendra le GFCS sera de renforcer l'observation du climat au niveau mondial. L'OMM dispose dès maintenant d'un réseau de mesures climatiques couvrant le monde entier, exploité par les services météorologiques nationaux. Cependant il y a encore des lacunes, surtout dans les pays en développement. Combler ces lacunes sera un objectif prioritaire du GFCS, car seule la connaissance du climat actuel permettra de faire des estimations concernant le climat à venir. L'Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse) soutient ce projet et se mobilise pour le transfert de savoir-faire vers d'autres pays, comme c'est le cas par exemple pour les mesures des paramètres climatiques et de la concentration d'ozone au Kenya.

La délégation suisse se compose de membres du Département fédéral de l'intérieur DFI, du Département fédéral des affaires étrangères DFAE et du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie de la communication DETEC. Elle est placée sous la direction de Christian Plüss, directeur de l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse.



Pour tout renseignement complémentaire
Bärbel Zierl, responsable de la communication MétéoSuisse, 044 256 93 51, media@meteoschweiz.ch

 

Abonnement communiqués

Liens

DeutschItalianoEnglish Portrait Shop
       
Situation générale Prévisions détaillées Temps actuel Couche d'ozone Santé Développement de la végétation Prévisions numériques Prévision par thème Actualités météo Temps passé
Le climat en Suisse Le climat aujourd'hui Le climat de demain Rubrique internationale Réseaux de mesures Rapports sur le climat
Produits A-Z Aéronautique Agriculture & bâtiment Routes Plein air Conseils Portail de données Assurances Autorités Ecoles et universités Energie Tourisme Pour votre web Télécommunication
Recherche & Développement Publications Evénements Consortiums Projets actuels Projets achevés
Dangers Perspectives à 5 jours Bulletin de vigilance Informations supplémentaires Cantons